À propos de

Organisme à but non lucratif, la Coordination Nationale des Jeunes pour l’Environnement et le Climat en abrégé CONAJEC est une organisation de la société civile de droit Burkinabé. Elle réunit des jeunes bénévoles et volontaires venant de tout le pays et de la diaspora. Ces jeunes sont convaincus que la protection de l’environnement pour un meilleur avenir reste un enjeu et un défi à relever tant au niveau local, national et mondial. Pour cela, il faut faire des jeunes, des acteurs de la recherche de solutions pour la survie et le mieux-être de la planète. Le siège social est à Ouagadougou capital du Burkina Faso et elle a été reconnue par l’Etat Burkinabè sous le  Récépissé N° 2016-1113/MATDSI/SG/DGLPAP/DOASOC du 22 Juin 2016 ; puis sous la LOI N° 064-2015/CNT PORTANT LIBERTE D’ASSOCIATION, sous le nouveau récépissé N° N00000380701 en 2019. Elle a été installé officiellement le 10 Avril 2016.

Elle dénote de la conviction que seule l’existence d’un cadre fédérateur de jeunes et d’organisations de jeunesse engagée pour la sauvegarde de l’environnement, organisé et dynamique peut contribuer à réaliser tous nos objectifs. C’est un cadre de discussions, de dialogue, d’échanges scientifiques sur la question climatique afin que la jeunesse Burkinabé et partant africaine puisse être un acteur actif dans ce combat au moyen d’une expertise scientifique avérée et d’une maîtrise des techniques et des processus de plaidoyer et de négociation. Pour ce faire, elle se fonde sur un certain nombre de postulats :

  • l’économie verte, du développement durable et l’occurrence des changements climatiques sont des problématiques majeures pour les débats sur le  développement dans notre société ;
  • Il y a  nécessité d’œuvrer à ce que la question de l’environnement soit traitée dans les débats publics ;
  • l’information, la formation et le plaidoyer dans le domaine environnemental sont des préalables à toute action de protection de l’environnement ;
  • la défense de l’environnement pour un avenir meilleur est un enjeu majeur notamment pour la jeunesse ;
  • la responsabilité de la jeunesse dans la dynamique de la préservation de l’environnement est une impérative nécessité pour l’atténuation des effets des changements climatiques.